Les premières assises de la commande publique à Limoges

En février se sont tenues les premières assises de la commande publique à Limoges. Ces assises ont réuni près de 300 personnes concernées par la commande publique.

marchés publics

Baisse des commandes publiques et crise du BTP

La situation est « mauvaise » dans le Limousin : au quatrième trimestre 2014, le nombre d’autorisations de constructions a baissé de 49,6% par rapport au quatrième trimestre 2013. Idem pour les mises en chantier qui ont chuté de 35,4%, déplore Jean-Claude Brandy, président régional de la Fédération française du bâtiment (FFB).

« La commande publique fait défaut », note également la FFB. Le secteur du BTP souffre en effet d’une baisse des investissements publics. Or, le BTP est largement dépendant de la commande publique, à 80% exactement, selon Laurent Cayrel, Préfet de la Haute-Vienne et de la région Limousin.

La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) craint que la baisse des dotations de l’Etat (3 milliards d’euros chaque année entre 2015 et 2017) impacte directement les collectivités locales et coûte des dizaines de milliers d’emplois au secteur BTP d’ici 2017.

Déjà, depuis le début de la crise, le BTP Limousin a perdu 3 000 emplois. « Ça fait pas loin de 7 000 emplois induits », dénombre Jean-Claude Brandy.

Les assises de la commande publique pour améliorer les relations entre collectivités et entreprises

Les collectivités locales ont un rôle important à jouer dans la relance du BTP, en particulier, et dans la reprise économique en général.

C’est en prenant acte de ce constat qu’ont été organisées les premières assises de la commande publique à Limoges, le 19 février dernier, regroupant 300 personnes concernées par la commande publique : services de l’État, élus, institutionnels, bailleurs sociaux, entreprises et acteurs du BTP.

L’objectif était double : sensibiliser les acheteurs publics aux problématiques de fonctionnement des entreprises d’une part et apporter des réponses aux entreprises afin de faciliter leur accès à la commande publique d’autre part.

Pour Antoine Martin, éditeur de la plateforme d’avis de marchés France Marchés, « un tel évènement permet d’encourager les collectivités à améliorer leurs pratiques d’achat (critères de sélection, accès des entreprises aux marchés publics, respect des délais de paiement) pour favoriser in fine l’intégration des entreprises à la commande publique. »

Des aboutissements concrets

A l’occasion de ces premières assises, Laurent Cayrel, préfet de région, et Jean-Paul Bardet, Président de la Fédération Départementale du Bâtiment et des Travaux Publics, ont signé une Charte de bonnes pratiques relatives aux marchés publics de travaux du bâtiment de la Haute-Vienne. Ils ont ainsi exprimé leur volonté de renforcer la coopération entre les maîtres d’ouvrage, les organisations représentatives des architectes et les entreprises de BTP dans le département.

Par ailleurs, 12 ambassadeurs des marchés publics ont été désignés parmi les représentants élus des entreprises en Limousin. Ces ambassadeurs ont pour mission de remonter les difficultés et obstacles locaux rencontrés par les entreprises sur les marchés publics, afin qu’ils soient analysés par les groupes de travail de la Médiation des marchés publics et que des pistes de solutions soient mises en oeuvre.

En savoir plus :
–    Marchés Publics de Limoges Métropole
–    Marchés publics CCI de Limoges
–    Marchés publics de la ville de Limoges

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse